Publication des résultats du sondage « Projet d’implémentation de la nouvelle IFRS 16 sur les contrats de location »

Le CLUB IFRS de l’Association Marocaine des Consolideurs Financiers (AMCF) a publié les résultats de son sondage sur le projet d’implémentation de la nouvelle norme internationale IFRS 16 relative aux contrats de location qui entre en vigueur à partir du 01/01/2019.

L’objectif de ce sondage est de donner une vue d’ensemble sur l’état d’avancement du projet de transition vers la nouvelle norme.

L’échantillon de ce sondage est composé d’un panel de 64 sociétés appliquant les IFRS de façon obligatoire ou facultative.

La répartition du panel par secteur d’activité se présente comme suit :

– 29 sociétés issues du secteur des services (45%)

– 14 sociétés opérant sur le secteur de l’industrie (22%)

– 13 sociétés appartenant au secteur des banques et assurance (20%)

– 08 holding financière (13%)

Voici les principales constatations du sondage :

– Aucune société du panel n’a appliqué par anticipation la nouvelle norme pour l’exercice 2017.

– Seules 22% des sociétés ont choisi la méthode de transition à adopter.

– 80% des sociétés, ayant déjà choisi la méthode de transition, ont opté pour la méthode rétrospective limitée jugée la plus adaptée tenant compte des contraintes liées aux délais d’application de la nouvelle norme ainsi que le nombre de contrats de location à traiter.

– Seules 27 sociétés du panel soit 42% ont entamé le chantier d’implémentation de la nouvelle IFRS 16.

– La plus part des sociétés ayant démarré le projet IFRS 16 sont dans la phase du diagnostic initial et/ou collecte des contrats.

– Seules deux sociétés du panel ont finalisé le projet de l’implémentation de la nouvelle norme. Ces sociétés, filiales des multinationales étrangères, ont mené le projet IFRS 16 en étroite coordination avec leur maison mère.

– Parmi les sociétés ayant entamé le chantier IFRS 16, 44% ont choisi une solution informatique pour l’implémentation de la nouvelle norme.

– Les 56% n’ayant pas encore choisi un outil déclare soit :

* être en cours de recherche d’une solution permettant la gestion des contrats de location sous IFRS 16 ;

* vouloir développer des applications ou des outils en interne pour gérer la transition ;

* ne pas avoir l’intention de mettre en place une solution dédiée en raison de l’impact jugé peu matériel de la nouvelle norme du fait du faible volume des contrats de location engagés.

– Parmi les sociétés ayant déjà entamé le chantier IFRS 16, 56% font appel à un cabinet externe pour une assistance au projet de mise en place de la nouvelle norme. Les 44% des sociétés restantes n’excluent pas la possibilité de se faire assister par des experts externes pour les prochaines phases du projet.

– En raison de la contrainte des délais, une bonne partie des sociétés, ayant déjà entamé le projet IFRS 16, mènent les chantiers de collecte et/ou de chiffrage des impacts en parallèle avec le chantier de l’implémentation de l’outil informatique.

 

Enquête publiée le 29/10/2018.

Visit Us On FacebookVisit Us On YoutubeVisit Us On Linkedin